Biographie

Alvin Devolder est né à Bruxelles d’un père flamand (Courtrai) et d’une mère Philippine (Cagayan). Il passe sa petite enfance à Paris, et à 5 ans suit des cours d’éveil musical alors qu’il ne comprend pas encore le français. Lorsque sa famille retourne en Belgique, il a 8,5 ans et commence les cours de piano à l’académie (et obtient son diplôme de piano classique après 9 ans ). La même année, il se met à composer et à improviser. C’est à 10 ans qu’il commence à écrire ses premières petites histoires et ses chansons piano/voix.

A 15 ans, Alvin rêve de devenir acteur, de faire de la mise en scène et de l’écriture, et compte faire des études de théâtre. A cet âge-là, il présente ses premières compositions en public, dans une église américaine qu’il fréquente avec ses parents, qui invite des jeunes « talents » à jouer.

Cependant, le passage à l’université étant une condition obligatoire dans la famille, Alvin opte pour des études de journalisme, sachant que celles-ci l’amèneront à beaucoup écrire et à travailler avec une caméra. Les études ne l’empêchent pas de faire des auditions et des concerts (à l’insu de ses parents, qui à cette époque ont une opinion défavorable de ce genre d’activité). Après le journalisme, son désir de théâtre et de cinéma refait surface et Alvin poursuit avec des études en « Analyse et Ecriture de scénario ». Une période qui lui donne finalement la possibilité d’approfondir l’écriture créative et de déployer son talent d’acteur dans des courts-métrages.

De 1997 à 2005, Alvin chante et joue du clavier dans son propre groupe tout en combinant avec ses autres activités artistiques (peinture, danse, écriture, voix-off, musique pour court-métrages…) et des jobs de bureau à temps partiel. Il joue notamment à la Fête de La Musique, le Festival Amnesty International, la FNAC d’Anvers, le Ward’in Rock, La Cambre, au Centre Culturel de Schaerbeek, au Kultuurcafé… En 2004, une de ses chansons se retrouve sur une compilation de 10 groupes Belges, sélectionnés par le producteur et artiste Arker (qui avait découvert Soldout l’année précédente).

Ensuite, Alvin collabore avec plusieurs autres formations et joue aussi à Namur et au Luxembourg. En 2007, suite à un voyage à New York, Alvin décide d’arrêter toute activité qui l’éloignerait de sa propre musique, et se met à jouer en solo. En 2009, toujours très motivé par le jeu d’acteur, il écrit un one man show qui combine sketchs et chansons (en français) qu’il présente à deux reprises au Festival Mars en Chansons.

 

Londres

 

Et puis, en 2010, il décide de déménager à Londres, pour tenter sa chance. Il y rejoint son frère jumeau parti l’année d’avant pour un Master en jeu d’acteur… Suivent 4 années intenses où Alvin joue sur la scène acoustique Londonienne, et expérimente avec une pédale loop. Des années riches en collaborations aussi. Il joue de la musique dans une pièce de théâtre lors du Camden Fringe Festival (dont il écrit et co-dirige le clip promotionnel), danse dans un happening lors du Art Licks Festival, il écrit et co-dirige un clip vidéo pour une de ses chansons et enregistre aussi un EP « Clair-Obscur ». Une de ses chansons atteint la première place du vote public d’un concours de musique sur la très célèbre radio alternative Londonienne « XFM ». Mais ces 4 années sont très difficiles sur le plan moral, à cause de déménagements et de changements de jobs incessants, empirées par le cancer de son frère jumeau en 2013.

 

Le retour à Bruxelles

 

Durant l’été 2014, Alvin et son frère retournent vivre à Bruxelles. La musique d’Alvin prend un tournant stylistique lorsqu’il apprend à utiliser un software musical durant l’été 2015. Son nouvel EP intitulé « 7.83HZ » (la fréquence de la Terre), compte 5 chansons dont il a fait les arrangements. Toujours menés par un piano très présent, des voix en polyphonie et des mélodies prenantes, des arrangements électros et cinématographiques se sont immiscés dans sa musique. On peut la qualifier comme un mélange de pop, rock, musique de film, soul, classique, électro et triphop. Aussi, Alvin est très heureux de présenter le 1er clip vidéo qu’il a réalisé et dont il a écrit le scénario et fait le montage, pour la chanson « Stratosphere » (à présent en ligne). Alvin a retrouvé l’énergie pour s’adonner à de multiples activités (danse contemporaine, yoga, chant lyrique et chant d’ensemble, badminton, cross fit, Qi gong, reiki, …) tout en travaillant à 3/4 temps et en donnant des cours de chant, de piano et d’écriture. Après des années difficiles et enrichissantes à Londres, Alvin est reconnaissant d’avoir la santé et souhaite continuer à inspirer et à créer un maximum.