PRESSE

« Comme vous êtes de belles personnes!

Je vous vois comme des rois descendus d’une autre planète, un peu étonnés d’être là mais désireux de partager leurs richesses intérieures…

Avec quelle sincérité et générosité, vous nous avez ouvert à votre monde, et quel monde, beau, fantastique, plein d’amour et de tendresse…c’était fort touchant! »

(« Double Spectacle Jumeau » du 11 février 2017: seul en scène d’Allan « 2417: La Renaissance » et concert de lancement de l’EP « 7.83 Hz » d’Alvin)

Thérèse Hobsig, pianiste, chanteuse lyrique, metteuse en scène d’Opéra et réalisatrice de films d’animations

« Le multi-instrumentiste belge Alvin Devolder avait attiré notre attention il y a deux ans, avec son joli album « One day in the universe ». Le revoici avec un nouvel EP 4 titres intitulé « Clair-Obscur ». Alvin présente lui-même cet EP comme animé d’un style nouveau, en mode one-man band et juste équipé d’un clavier et d’une pédale loop. Les autres sonorités sont complétées par la voix elle-même, parfois superposée sur cinq couches sonores ou utilisée pour émettre différent bruits.

Alvin a tout écrit, tout joué et tout produit lui-même, jusqu’au concept de la pochette. A l’intérieur, quatre chansons oscillant entre psychédélisme, pop, rock ou musique de film ont recours à d’intéressants effets sonores, voix en polyphonie et piano au mixage bien ample.

Ce nouvel EP complète harmonieusement les oeuvres précédentes d’Alvin. »

François Becquart, MUSIC IN BELGIUM août 2014 (EP « Clair-Obscur », Londres)

« Très chouette découverte: une belle personnalité, claviériste, modiste et musicien remarquable avec de jolies créations musicales … et un magnifique chapeau astral ! Bravo Alvin Devolder! »

Olivier Jean Jean, Rock Classic Event Page (Brussels)

« When you listen to his sunny tracks (though fissured with melancholy), you get the feeling that you personally grew up with them, probably because they convey the basic but essential emotions you experience when confronted by the four elements, which is an all-time inner process… 

Each song of Alvin is a tale…telling about the sky and the earth, about the individual and the masses…Only naked feelings, a true conversation with one’s conscience…. 

Alvin’s tunes quickly settle in your mnemonic jukebox….and lyrics stick to the foreground, to your great delight, because what is said is meant to be meditated on…

What the character that inhabits all songs here tells you, throughout his adventures, is that he finally found deep inside of himself what he didn’t manage to dig out outdoors. Hence, the gladness ruling the whole album. …In a nutshell, an album that will make your day. And because of its brightness, it’s worth its weight in gold. »

Daphnis Olivier Boelens, Books and Films Reviews/ Blog Littérature et Cinéma

« …La musique d’Alvin est en effet pleine de sensibilité, dominée par la voix claire du bonhomme…La facture très classique de la musique d’Alvin appelle forcément certaine référence passée, mais c’est lorsqu’on explore la racine de l’âme humaine et des sentiments que l’on retombe naturellement sur ce classicisme, éternel miroir de ce qui se passe dans nos têtes. Une musique dénudée sur le seul couple piano et chant revient forcément aux fondamentaux et donc au classicisme…on reste néanmoins très convaincu par les chansons de cet album, qui montrent toute la générosité et la ferveur d’Alvin. L’amour de la composition suinte de ses pores et des titres comme « Magnetic field », « Paper boat », « In the rain » ou « Turn the page » parviennent peu à peu à frapper droit au coeur au file des écoutes de cet album qui ne paie pas de mine au départ mais dévoile en fin de compte des compositions très personnelles et sincères. Là-dessus, Alvin ajoute un chant au spectre vocal très vaste, à l’aise sur plus de trois octaves. C’est frais, c’est romantique, mélancolique, simple (en apparence) et offert sur un plateau du plus profond du coeur par son auteur, ça se sent. Cela vaut la peine si l’on parvient à dénicher cet album autoproduit et loin des courants de distribution traditionnels. « 

François Becquart, MUSIC IN BELGIUM Mai 2012 (Album « One Day In The Universe », Bruxelles)

« …strong songs both melodically and harmonically, with individuality about the lyrics…I liked the arrangements too…good ear for texture and the technical side is also very presentable…you clearly have much variety in you, and could add to what’s there and really impress. »

Dr. Colin Sell – Head of Music, East 15 Acting School (London)

« …Alvin’s voice floats on top with an assured tone, adding a strong melody to the song…Alvin is at his best when he’s creating the more intricate moments in his music. Just a few more of the beautiful flickers on the piano or in the vocal melody and he’ll be on to a winner. »

Steve, The Mag (London)